Accueil > Infos action > dans le 93 >

dimanche 27 septembre 2015

Dans les écoles du 93, c’est encore et toujours l’austérité !

Appel intersyndical à la grève le 8 octobre 2015 CNT-CGT-SNUDI FO-SNUIPP FSU-SUD

En Seine-Saint-Denis, la propagande ministérielle sur une « rentrée réussie » ne trompe personne. La rentrée 2015 dans nos écoles, c’est :
- L’augmentation globale des effectifs dans les classes. De nombreuses écoles sont au-dessus des seuils départementaux d’ouverture de classes.
- Le non remplacement des congés maladie et maternité qui commence. 50% seulement du potentiel de remplacement est disponible, après l’utilisation de remplaçants sur des congés longs et sur les postes vacants.
- Aucun poste de RASED créé, après les 190 suppressions entre 2007 et 2012.
De nombreux postes de maître E laissés vacants.
- Moins de 10% des écoles en éducation prioritaire avec un « plus de maître que de classes ».
- A peine 3% de scolarisation des « moins de trois ans »... et des enfants de plus
de trois ans non scolarisés, sur liste d’attente.
- De nombreux enfants allophones non scolarisés.
- Aucune création de postes de référent- handicap, de conseiller à la scolarisation, de coordonnateur REP, de médiateur- prévention-violence.
- Un manque criant de formateurs : CPC, maîtres-formateurs, professeurs d’ESPE (19000 heures de formation ne pourront être assurées dans l’académie).
- La désorganisation des écoles et la dégradation des conditions de travail et des conditions d’apprentissage par la réforme des rythmes scolaires.
- Le non respect des droits élémentaires des enseignants : mobilité (
seulement 43 EXEAT accordés pour 435 refusés), temps partiels, allègement de service (même pour des collègues en situation de handicap), disponibilité, détachement...
La mobilisation paie. En novembre 2014, notre mobilisation a transformé les « 500 postes sur 3 ans » annoncés par la ministre en 240 postes tout de suite.
Les discussions budgétaires commencent maintenant. TOUS ENSEMBLE, obtenons la dotation en postes dont les écoles de Seine-Saint-Denis ont besoin !
Imposons le respect des enseignants, des élèves, de l’école, dans le cadre d’un plan de développement de l’école en Seine-Saint-Denis.

Et en mesure d’urgence, exigeons le recrutement de tous les inscrits sur la liste complémentaire du concours : il est inacceptable que des EXEAT soient refusés, et que le recours à des personnels contractuels perdure, alors que plus de 150 personnes attendent d’être recrutées ! Un plan de titularisation doit être proposé aux contractuels. Nous exigeons l’abrogation et la réécriture des décrets mettant en place la réforme des rythmes scolaires.
Les organisations syndicales départementale SNUipp-FSU, SNUDI-FO, CGT Educ’action, SUD-Education, CNT-Education, appellent les enseignants du 1er degré de Seine-Saint-Denis à la grève le jeudi 8 octobre 2015 contre les politiques d’austérité qui pèsent sur les enseignants et l’école.
Les organisations syndicales départementales signataires appellent les collègues à se réunir en assemblée générale, à débattre de leurs revendications et de la poursuite de la mobilisation.

PDF - 270.7 ko
Appel 93 intersyndical 8 octobre 1er degré