Accueil > Nos métiers > enseignement spécialisé et adapté >

jeudi 10 juin 2010

SEGPA : les besoins éducatifs des élèves en grande difficulté scolaire sous le rouleau compresseur des économies budgétaires (exemple de Lenain de Tillemont Montreuil)

Article d’Educ’Infos 4

PDF - 618.6 ko
<CONVERT iso-8859-1>Educ-infos 4 à télécharger

En réseau ambition réussite autant qu’ailleurs, des élèves sont privés d’emplois éducatifs qualifiés et de moyens adaptés à leurs besoin, sous le prétexte fallacieux d’intégration au collège général et au socle commun.
Nos collègues du collège Lenain de Tillemont à Montreuil s’alarment de cette dangereuse régression. Agissant, eux, en « fonctionnaires éthiques et responsables », ils interpellent l’IA dans le courrier ci-dessous.

Madame Bazzo inspectrice d’académie adjointe

Nous, enseignants de la SEGPA tenons à vous alerter sur le fait que, à ce jour et selon nos informations nous ne serons pas en mesure de dispenser tous les enseignements dus aux élèves de SEGPA. En effet nous ne serons que quatre professeurs des écoles soit un total de 84 heures, mais avec six divisions il y a un besoin identifié par vos services de 90 heures.

Quand un élève est orienté en SEGPA, nous estimons que l’Education Nationale passe un contrat moral avec les parents leur assurant que leur enfant aura bien tous les enseignements spécialisés prévus par les textes. Ne pas fournir à ces élèves les heures auxquelles ils ont droit, c’est rompre ce contrat. Et, même si au collège Lenain de Tillemont ce genre de problème tend à se généraliser (Espagnol, latin, et bientôt SVT et technologie) nous continuons à être choqués par le non respect de l’obligation de moyens.

Dans la mesure où, la totalité des enseignements ne pourraient être couverts par les enseignants spécialisés comme l’exigent les textes, nous attendons que vous nous indiquiez quelles matières seront sacrifiées pour les élèves qui sont les plus en difficulté dans un établissement lui-même en difficulté. Nous ne sommes pas, quant à nous, habilités à trancher.

Alors même que le déménagement de la SEGPA dans les bâtiments du collège, n’a fait de la part de notre hiérarchie d’aucun bilan, et selon nous, n’a apporté aucune amélioration pour la réussite des élèves (voir détériorer les conditions de travail : Salle trop petite, tableaux difficilement utilisables, plus d’accès à internet, couloirs bruyants…) à la rentrée prochaine c’est le nombre d’enseignants qui ne serait plus à la hauteur des objectifs fixés par la loi. Aussi nous espérons vivement qu’un cinquième PE viendra couvrir les besoins existants.

Certains d’œuvrer conjointement dans l’intérêt des élèves, nous vous prions d’agréer, Madame L’inspectrice d’Académie, l’expression de notre considération distinguée.

Les enseignants de la SEGPA du collège Lenain de Tillemont

La CGT Educ’action avait dénoncé, dans la circulaire du 24/04/2009, le dévoiement des SEGPA, dont ce témoignage met en lumière les conséquences néfastes. Elle s’associe aux collègues du collège Lenain de Tillemont pour exiger en urgence un poste de professeur des écoles supplémentaire, et des moyens d’enseignement (locaux, équipements) à la hauteur des besoins.


PDF - 618.6 ko
<CONVERT iso-8859-1>Educ-infos 4 à télécharger

Agenda

août 2014 :

Rien pour ce mois

juillet 2014 | septembre 2014